L’augmentation mammaire classique consiste à poser une prothèse mammaire derrière le sein. Elle est destinée aux personnes ayant une poitrine plate ou à peine marquée, ou estimant le volume de leurs seins insuffisant.
Les prothèses utilisées sont rondes, texturées, remplies de gel de silicone. Elles existent dans une grande variété de tailles, ce qui les rend adaptables à toutes les morphologies. Elles ne devront être changées qu’au bout de 10 à 20 ans. Les implants sont placés en arrière de la glande mammaire, sous ou sur le muscle pectoral.

Une autre technique possible, le lipofilling mammaire, soit l'augmentation des seins par injection de graisse. Certe cette technique n'est pas aussi éfficace que l'augmentation par prothèse cependant elle reste une manière naturelle avec encore beaucoup moins de complications. il faut bien évidement disposer de la quantité de graisse nécessaire.

Avant l’intervention un bilan est pratique
- examen du sein clinique et radiologique nécessaire
- volume et projection souhaité
- biologie : examen pré-opératoires classiques

L’intervention : Elle dure une heure sous anesthésie générale. L’incision est habituellement située au niveau de l’aréole.
La prothèse, dont j’aurais décidé à l’avance du volume et de la projection, est glissée entre la glande et le grand pectoral et dans quelque cas (peau très fine et absence de glande), je préfère la glisser sous le muscle grand pectoral.
Les prothèse sont actuellement des implants remplis de sérum physiologique  ou de Gel de Silicone, il en existe plusieurs types, soit gonflables, soit pré-remplis ; et plusieurs formes, rondes ou anatomiques (à voir lors de la consultation).

Les suites opératoires sont simples : Sortie 24 à 48 heures après l’intervention ; durant cette période la poitrine est douloureuse, mais souple. Pendant 15 jours, la poitrine est sensible et les mouvements d’extension des bras gênants. Il faut 3 mois pour « oublier sa prothèse » et reprendre une activité sportive normale, ainsi que l’allaitement, et les grossesses. La surveillance annuelle, clinique et radiographique, des seins n’est pas perturbée.
Les voyages en avion et la plongée sous-marine n’ont pas d’incidence.

Les résultats : Les seins sont le plus souvent souples et naturels
La sensibilité et l’érectilité mamelonnaire sont conservées.
Une usure est possible avec le temps, imposant un changement d’implant le plus souvent après 10 ans. La surveillance radiologique du sein est facile

Les complications : Il est parfois possible de sentir l’implant au pôle inférieur de la glande, et dans certaines positons, surtout quand la glande mammaire et la peau sont très fines.
La seule vraie complication (3% des cas) est la « coque ». sa survenue est totalement imprévisible et nécessite une ré intervention pour libérer la prothèse de l’envoloppe fibreuse trop épaisse qui l’entoure. Bien souvent, après libération, elle ne revient pas et les cas d’intolérance vraie sont rares. Il semblerait que le pourcentage soit encore plus faible avec les prothèses à membranes texturées actuelles

Planifier une augmentation mammaire en Tunisie, facile, moins cher, et éfficace. Contactez nous

 

 
Accueil :: Augmentation mammaire :: Implantation mammaire :: Réduction mammaire :: Lifting mammaire :: Ptose mammaire :: Présentation :: Notre mission :: Chirurgien :: Clinique :: Hôtel :: Devis Gratuit :: Tarif :: Gallerie :: Contact